Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

EPISODE 67 : Lokomotiv Kreuzberg 75 - 77

 

LOKOMOTIV KREUZBERG : LA FIN...

Le troisième disque de LOKOMOTIV KREUZBERG, Fette Jahre paraît en1975. C'est sans doute le plus accessible pour les non-germanophiles.

FETTE JAHRE ( 1975 )

Andreas  BRAUER ( vocals , clavinet, violin , synthetizer )

Herwig MITTEREGER ( drums )

Uwe HOTZ ( vocals , drum  )

Bernhard POSCHKA ( guitar)

Franz POWALLA ( bass)

Manfred PRAEKER ( bass)

 En 8 chansons sans lien les unes aux  autres, le groupe fait un brillant étalage de toute la palette de son talent.

Fette Jahre ouvre sur un morceau instrumental superbe, Rondo, sur lequel le violon d'Andreas BRAUER étincelle. Plus loin, Nostalgie est une cinglante parodie rock'n'roll des chansons alors populaires en Allemagne dont le texte aurait fort bien pu avoir été écrit aujourd'hui tant les médias nous embourbent plus encore dans le culte du passé.

FREE Download


http://progbeat-vvche.blogspot.fr/2012/07/lokomotive-kreu...


Mountain Town, le dernier album du groupe, sort en 1977 sous le nom de LOK KREUZBERG.

MOUNTAIN TOWN ( 1977 )

Andreas  BRAUER ( vocals , clavinet, violin , synthetizer )

Herwig MITTEREGER ( drums )

Uwe HOTZ ( vocals , drum  )

Bernhard POSCHKA ( guitar)

Franz POWALLA ( bass)

Manfred PRAEKER ( bass)

 Il est une parfaite synthèse des disques précédents. Une face A qui se joue intégralement dans un saloon, et une face B qui contient des chansons individuelles, magnifiques, dans un style musical qui a certes évolué, mais sans perdre le moindrement de sa singularité ni de son charme. Cet ultime disque est considéré par nombre de fans comme étant le meilleur du groupe.


http://radiorock6070.com/Mountain.html


Ce qui pourrait certes nous faire regretter que l'aventure se soit arrêtée là, mais la suite de la carrière des musiciens enrichira le patrimoine musical allemand de quelques disques tout aussi essentiels que ces quatre-là : le premier NINA HAGEN BAND, et les albums de SPLIFF.


A SUIVRE....Un incontournable ???

Écrit par Rebel Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.