Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

EPISODE 7 Michael et Klaus 76 - 80

L'Après NEU !


Pour Michael ROTHER et Klaus DINGER, l'aventure NEU ! se clôt définitivement en 1975.

Michael avait déjà commis quelques infidélités au duo.

En 1973 il avait rejoint Hans-Joachim ROEDELIUS et Dieter MOEBIUS (tous deux membres de CLUSTER) pour fonder HARMONIA.

Harmonia sortira deux albums (en 1974 et 1975) . Brian ENO rejoindra également le groupe en 1976, et un enregistrement de l'époque sera publié vingt ans plus tard (1997) sous le nom Tracks and Traces.
(Je vous reparlerais d'HARMONIA prochainement quand je vous parlerais de CLUSTER.)

Et ce n'est qu'à partir de 1976 que Michael ROTHER sort des albums sous son propre nom : Flammended Herzen (1977), Sterntaler (1978) et Katzenmusik (1979) ; Jaki LIEBEZEIT (Can) y tient les percussions, Michael y tenant tous les autres instruments.


Dans les années 1980, il publie Fernwarme (1982), Lust (1983), Süssherz und Tiefenschaerfe (1985) et Traumreisen (1987).


ROTHER récupère les droits de ces albums à la fin des années 1990 et les republie en CD avec des pistes supplémentaires, le plus souvent des remixes.
À la même époque, il sort un album « best-of », Radio, et un album original, Esperanza (1996).
Le 1er juillet 2007, Michael ROTHER rejoint les RED HOT CHILLI PEPPERS sur scène à Hambourg pour une jam session de 25 minutes, devant 35 000 spectateurs.

En novembre 2007, il tourne avec Dieter MOEBIUS, sous le nom Rother & Moebius. Les membres d'HARMONIA se réunissent en novembre 2007 pour la première fois depuis 1976, à la Haus der Weltkulturen de Berlin, et pour quelques festivals en 2008.


                  La DUSSELDORF


En 1975, après trois albums avec NEU !, Michael ROTHER se fait la malle et Klaus DINGER poursuit l'épopée en créant "La DUSSELDORF" avec son frère Thomas DINGER( guitares, batterie).


Au programme: du disco-punk cradingue, qui retiendra d'ailleurs l'attention d'un certain David BOWIE, à Berlin.
Mais une fois n'est pas coutume, Klaus DINGER se brouille avec un membre du groupe, en l'occurrence Thomas, son propre frère, au début des années 1980.


Résultat: le nom du groupe ne fut légalement plus utilisable ni par l'un, ni par l'autre.
Et ce quelque temps après la sortie d'un 45 tours intitulé ..."Ich liebe dich"(/"je t'aime")! Tout un programme !


Klaus DINGER n'abandonne pas pour autant, et poursuit sous différentes variantes du nom.
Jusqu'en novembre 2006, avec la réédition de l'album "Neondian" sous le titre "Mon amour" et le nom de groupe "La DUSSELDORF.de"


Dans les années 1990, DINGER ne manque pas d'imagination et lance "La Neu!", en référence, ça n'aura échappé à personne, à "NEU !" et "La DUSSELDORF".


En mars 2008, à trois jours de son 62ème anniversaire, il est terrassé par une attaque cardiaque. C'est bien connu, dans la mouvance punk et post-punk, les artistes font rarement de vieux os.

Michael ROTHER, lui, est bien vivant.

Pilier et monument du Krautrock( il fut l'un des premiers batteurs de KRAFTWERK), Klaus DINGER aura grandement marqué les esprits et terriblement influencé la future déferlante "punk"..

-

Écrit par Rebel Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.