Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

EPISODE 47 : Aux origines part II : LIMBUS 3 et 4 1969 - 1970

 

LIMBUS : EN MARGE

A l'image de XHOL , LIMBUS restera l'un des groupes à l'origine du mouvement Krautrock.

Méconnu ! Il faut dire que LIMBUS n'avait pas choisi la facilité. Une musique difficile , âpre, avant garde et très en avance sur son époque. Trop sans doute !...

Formé à Heidelberg, LIMBUS reste un groupe très étrange et marginal , une fusion musicale et unique de jazz, de folk et avant-gardiste. Piano, instrumentation variée, guitares, violons, violoncelle, flûte et percussions. LIMBUS restera unique en son genre !

 Ce groupe pionnier du Krautrock se forme en 1968 à Heidelberg donc, sous forme d'un trio , d'ou son nom LIMBUS 3 avec Ulysse ARTNER ,Bernd HENNINGER et Gerd KRAUS  aux instruments divers .

En fait , tout le monde joue de tout , piano, basse, violoncelle, alto, violon, flûte traversière, tabla, tambourin et percussion .

 En 1969, il enregistre l'album Cosmic Music Experience (aussi appelé New Atlantis), une concoction de  musique chaotique, délirante et bizarre, ethnique, aux résultats sans compromis..

 Cosmic Music Experience( 1969 )

 - Ulysse ARTNER - divers instruments

- Bernd HENNINGER - divers instruments
- Gerd KRAUS - divers instruments

 L'année suivante, Matthias KNIEPER , lui aussi , aux divers instruments arrive , et le groupe change de nom pour s'appeler LIMBUS 4.

Et il publie leur deuxième album Mandalas, basé sur la musique académique du XXe siècle et les traditions ethniques de l'Est.

Musique exotique, étrange, spatiale, improvisée, en un mot - alternative et avant-gardiste.

Mandalas ( 1970 )

- Ulysse ARTNER - divers instruments
- Bernd HENNINGER - divers instruments
- Matthias KNIEPER - divers instruments
- Gerd KRAUS - divers instruments

 Mandalas est une improvisation  KrautRock  avec beaucoup de référence sonore  amérindienne, indienne et de culture tibétaine.

Contrairement à beaucoup d'autres krautrockers de cette période, LIMBUS 4 ne mise pas sur l'électronique du tout, mais plutôt sur des sons percussifs, plus acoustiques avec chant de type voix et orgue.

 Après cet album , et devant l'hermétisme du public pour cette musique très en avance sur son époque, LIMBUS se séparera.


A SUIVRE...La rencontre improbable entre Zappa, Hendrix et Pink Floyd




Écrit par Rebel Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.