Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

EPISODE 45 : Aux origines part I : XHOL 1966 - 1970

 

XHOL : INJUSTEMENT MECONNU

XHOL , LIMBUS et FLOH DE COLOGNE( dont je vous ai déjà parlé) , des noms bizarres pour une musique qui l'est tout autant. Trois groupes qui seront à l'origine du mouvement Krautrock en 1966 / 1968....

Et en 1966, justement , aux Etats-Unis, la soul music  surgie, soutenu qu'elle est, par des labels tels que Tamla Motown ou Stax . Les artistes eux , sont presque exclusivement noirs , à quelques exceptions près.

Parmi ces exceptions SOUL CARAVAN  qui naît en 1967 à Wiesbaden. Trois Allemands (Tim BELBE - sax, Hansi FISCHER - sax & flûte et Klaus BRIEST - basse) et trois Américains (Skip Van WYCK - batterie, James RHODES et Ronnie SWINSON - aux voix).

Comme beaucoup , ils jouent dans les clubs et les pubs , ce qui, à ce moment précis favorise la carrière . Ils jouent également dans les clubs des garnisons américaines de Wiesbaden .

Imaginez,  six musiciens d'une vingtaine d'années, vêtus d'un costume ou smoking , cravates et noeud papillon.

 Sur scène, les deux chanteurs sont en vestes et chemises à volants  et les deux saxophonistes synchronisent leurs instruments au rythme de la musique d'avant en arrière ce qui n'aura aucun effet négatif sur la qualité de leur musique.

A l'époque , ils sont épaulés par le guitariste Werner FUNK qui participera aux sessions du premier album Get In High.

Leur musique n'a rien à voir avec le jazz mais plutôt un mélange de soul, R & B et funk. Deux chanteurs noirs , deux saxophones , un batteur puissant , un mélange détonnant.
Malgré l'équipement très maigre , le groupe joue la carte à fond et le public aime.

En cette année 1967 , ils jouent presque exclusivement Otis REDDING, Sam COOKE, James BROWN, Wilson PICKETT, et Horace SILVER. La partie instrumentale jazzy de Tim et Hansi  aux saxophones  impressionnent par sa puissance.

Et ils sortent leur premier album en cette année 1967 qui paraît  sur le label allemand CBS et qui illustre très bien le côté "soul". A noter un remake de la chanson classique soul américaine "Shotgun" et des compositions originales qui intègre thèmes afro-américains  comme "Kerd-I-Wai (Afrique Song)" et "Soul So Much"
 

GET IN HIGH ( 1967)

James RHODES / vocals

- Ronnie SWINSON / vocals

- Tim BELBE / saxophone

- Hansi FISCHER / saxophone

- Klaus BRIEST / bass

- Werner FUNK / guitar

- Skip van WYCK / drums

 
La véritable percée se fera au fameux festival d'Essen , "RockPalast" le 25 - 29 septembre 1968 où le groupe officie aux côtés ,excusez du peu , des MOTHERS OF INVENTION,des FUGS, de Julie DRISCOLL and THE TRINITY, AMON DUUL entre autres.

À la mi-1968, Beat and Soul, deux genres qui avaient au milieu des années 60 quand même un impact absolument révolutionnaire sur la scène musicale, s'essouffle.

Et grand nombre de musiciens allemands et groupes se sentent plus concernés par la politique actuelle, quelle soit sociale ou musicale: la guerre du Vietnam, par exemple, le rejet de la violence sous toutes ses formes, le mouvement étudiant, associée à une politisation , reliant plus ou moins les formes traditionnelles de la musique (jazz, folk, blues, rock and roll) .

Mi / fin 1968, le groupe  change donc d'orientation musicale , à l'esprit de celle de l'époque, plus psychédélique. Et le départ de Ronny SWINSON confirme cette tendance.

 

Un coup de chance, début 1969 avec l'arrivée d' Öcki (nom réel de Gerhard Egmont BREVERN) aux claviers  qui tombe à point nommé.

En 69,  le groupe  change son nom en XHOL CARAVAN.

XHOL est un mot inventé qui n'a aucune signification, simplement le rapprochement avec le mot "soul". Et XHOL , "ca le faisait bien" ( sic ).

En Août 1969,  James RHODES et Werner FUNK s'en vont .

... La musique qu'ils jouent à ce moment-là, peut être  décrite comme du jazz-rock psychédélique.


ELECTRIP ( 1969 )

Skip van WYCK / drums

- Tim BELBE / saxophone

- Hansi FISCHER / saxophone, flute

- Klaus BRIEST / bass

- Öcki / keyboards

Avec Electrip ,le groupe s'éloigne de ses premières racines de R & B.

XHOL CARAVAN fusionne alors free jazz et  rock psychédélique un peu satirique, parfois classé X, en raison du sens de l'humour et de la manipulation studio de sons et de timbres.

A l'époque , certains commentateurs soutiennent même que XHOL CARAVAN reste très similaire au style de Canterbury et à SOFT MACHINE en particulier.

Partiellement exact, parce que la musique et le style du groupe ont eu des racines très différentes . Débat sans fin...
Peu de temps après la performance à Altena 1970, Hansi FISCHER  quitte le groupe et rejoint EMBRYO. La raison  était qu'il ne voyait pas l'évolution musicale du groupe .
Il ne sera pas remplacé pour l'album enregistré live en Août 1970 Hau-RUK.

La musique est liquide et lourde, mélancolique, mais aussi rythmiquement bien différente, d'où peut-être ces comparaisons avec le style de Canterbury


HAU-RUCK ( 1970)

Skip van WYCK / drums

- Tim BELBE / saxophone

- Klaus BRIEST / bass

- Öcki / keyboards

- Norbert DOMLING / bass

- Hansi FISCHER / flute, saxophone 

L'album 1970 Hau-RUK contient deux improvisations de 20 minutes,  enregistrés live dans un bar allemand plus tôt cette année.


A SUIVRE............1970 - 1972 : Jusqu'au bout

Écrit par Rebel Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.