Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

EPISODE 17 . 1 : (K) Cluster 71 - 75

Et l'ambient dans tout ca ?

Lorsqu'on évoque ce genre, on pense inévitablement à Brian ENO.

Brian ENO -- de son vrai nom Brian Peter Saint JOHN-- est né le 15 mai 1948 dans le Suffolk, en Angleterre.


Étudiant aux Beaux Arts pendant quatre ans, il assure les claviers de ROXY MUSIC et participe aux deux premiers albums du groupe.


Mais son charisme fait de l'ombre au chanteur Brian FERRY et il quitte le groupe pour enregistrer avec Robert FRIPP, leader et guitariste de KING CRIMSON. Là, commence réellement son épanouissement artistique.

Et si ENO peut être considéré comme le père spirituel de l'ambient, il n'aurait jamais caché ses influences Outre Rhin. D'ailleurs, il a même enregistré avec CLUSTER, c'est dire !

Souvenez vous ! Conrad SCHNITZLER vient de quitter TANGERINE DREAM juste après "Electronic Meditation" mais ne reste pas, lui non plus, les deux mains dans les poches.


Avec Dieter MOEBIUS(synthétiseur, electronics) et Hans-Joachim ROEDELIUS( synthétiseurs, électronics), il forme KLUSTER , avec un K après que les trois compères s'étaient rencontrés au Laboratoire Zodiak des Arts Gratuits.

Le plus radical de tous, KLUSTER va inventé l’ambient industriel. De l’électronique sale et brutal. Le son le plus dur de l’époque, le plus violent qui soit, tous genres confondus. Leurs deux uniques albums resteront en vente confidentielle, pas plus de 300 exemplaires.

CLUSTER lui, évoluera ensuite vers des miniatures minimalistes, conjointement avec Brian ENO. Passionnant, mais à la démarche intransigeante et aux conceptions intellectuelles difficiles. Une véritable musique de laboratoire.

Le premier album de KLUSTER , Klopfzeichen, sort en 1971.

Et puis, dans la foulée, ils enregistrent un deuxième album Zwei Osterei

Hans Joachim ROEDELIUS / keyboards, vocals, guitar, percussion
Dieter MOEBIUS / keyboards, vocals
Conrad SCHNITZLER / keyboards, electronics

 Et puis Conrad SCHNITZLER, très forte personnalité artistique, à l'image de FROESE et SCHULZE s'en va caresser d'autres muses, en solo.


L'histoire aurait pu s'arrêter là mais ROEDELIUS et MOEBIUS décident de poursuivre l'aventure mais ils doivent changer de nom.
Ils s'appelleront CLUSTER avec un C.

Ils seront rejoints par Conny PLANK, ingénieur/producteur avec lequel ils travailleront jusqu'à sa mort, en 1987
Et ils sortent un premier album intitulé modestement "71".

Cet album et celui qui suivra "Ii" sera un pont musical entre l'avant garde discordant proto industrielle de KLUSTER et l'ambient plus doux au sonorités rock plus modérés.

Peu ou pas de mélodies dans ces deux albums, un son disloqué, désorientant, une véritable fusion entre le bruit industriel, les ambiances atmosphériques et la rétroaction.

A propos de 71
****La réécoute de ce premier Cluster( avec un C) fait toujours aussi froid dans le dos.On est bien loin des espaces intersidéraux et des errances et planances cosmiques.Ici tout est terre à terre, froid, machinique, presque désincarné.Monde apocalyptique, désolé, paysage cauchemardesque où toute vie terrestre aurait brusquement cessé d'être.Et si cet album vous procure quelques frissons d'angoisse, il reste extrêmement fascinant.Ne serait ce que pour son aspect très visionnaire.N'oublions pas qu'il a été composé il y a quarante ans.****

A propos de Ii
****Pour ce deuxième album, la démarche reste sensiblement la même.La musique se veut toujours en osmose totale avec le monde froid et répétitif des machines même si l'ensemble glace un peu moins( quelques guitares humaines apparaissent).Et le vrai tour de force de cet album c'est Live in Der Fabrik bien sûr , longue complainte futuriste qui s'étire jusqu'à en plus finir,et Georgel dans le même état d'esprit, lent, presque immobile, ces deux morceaux n'étant pas sans évoquer, du moins dans la démarche,le Zeit de Tangerine Dream.A l'image du premier, un album de visionnaire et ce, même si la suite( Sowiesoso notamment) sera bien différente.****

Le groupe se compose alors de :

Hans Joachim ROEDELIUS / keyboards, vocals, guitar, percussion
Dieter MOEBIUS / keyboards, vocals



En 1973, le duo s'installe à la commune rurale de Forst, Allemagne de l'Ouest où ils vont créer leur propre studio.


Michael ROTHER, co fondateur de NEU ! vient les rejoindre et, dans cette formation, ils enregistrent deux albums sous le nom d' HARMONIA :

Musik Von Harmonia en 1974 et De Luxe en 1975 où Mani NEUMEIER, le batteur de GURU GURU( j'en reparlerais !) vient leur prêter main forte..

Le nouveau trio organise des tournées et un nouveau CD tirés de cette période, Live 1974 a été publié sur le label britannique Grönland le 22 Octobre 2007 et sur Water San Francisco Records aux Etats-Unis le 11 Décembre 2007.

HARMONIA se compose de :

Hans Joachim ROEDELIUS / keyboards, vocals, guitar, percussion
Dieter MOEBIUS / keyboards, vocals

Michael ROTHER / keyboards, vocals, guitar, percussion



Écrit par Rebel Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.