Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

EPISODE 155 : Os Mundi 1972 - 1973

9 - Logo.jpg

1972 - 1973

Wolfgang "Buddy" MANDLER (batterie, percussions) et "Mikro" RILLING (violoncelle, contrebasse) , ensuite rejoignent le groupe pour le deuxième album 43 Minuten( 43 minutes),qui sort en 1972, bientôt imité par une chanteuse de jazz Ute KANNENBERG. Les Influences des nouveaux membres sont bien reconnaissables.

43 MINUTEN ( 1972 )

Udo ARNDT / guitar, keyboards, vocals
Christoph BUSSE / drums, vocals
Dietrich MARKGRAFT / saxophon, flute
Andreas VILLAIN / bass
Buddy MANDLER / percussion
Mikro RILLING / cello, percussion, vocals
Ute KANNENBERG / vocals

Cet album de 1972 est  bien différent du premier, préférant ici les éléments  plus symphoniques et plus jazz-rock. Le morceau" A question of decision" qui ouvre l'album est considéré comme un chef d’œuvre du genre.


http://www.progarchives.com/album.asp?id=7716

http://www.progarchives.com/review.asp?id=607541

http://www.progarchives.com/Review.asp?id=127081

Puis le groupe ne va plus rien  produire et ce , malgré leur existence jusqu'en 1975 avec un line up impressionnant( plus de dix membres).

 Entre 1975 et 1980 , OS MUNDI  donne des concerts à guichets fermés au célèbre quartier latin de Berlin . Excellentes performances  de forte orientation jazz-rock.

Puis certains enregistrements sont réédités et pris , par erreur, pour de nouvelles productions comme Sturmflut qui paraît en 2008. Depuis plus rien.

 

STURMFLUT( 1973) réédité en 2008 par Garden Of Delights

Udo ARNDT / guitar

Ute KANNENBERG / vocals
Harald SKOREPA / keyboards
Michael "Fame" GUNTHER / bass
Konstantin "Bommi" BOMMARIUS / drums
Ludolf KUCHENBUCH / saxophone
Klaus HENRICHS / saxophone

http://www.progarchives.com/album.asp?id=16921

Aujourd'hui , la plupart des anciens membres du groupe continuent de travailler dans le monde de la musique.

 

A SUIVRE..... Streetmark

Écrit par Rebel Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.