Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

EPISODE 11 : Ash Ra Tempel 71 - 2000

  Ash Ra Tempel : Première période, le groupe


L'histoire d'ASH RA TEMPEL est complexe, pas tant au niveau des permutations au niveau du line up, mais surtout à cause des influences et différents courants musicaux que le groupe, ou assimilé comme tel a subi tout au long de sa carrière.

A tel point qu'on peut aisément découper sa biographie en trois périodes distinctes, même si ces périodes s'entrecoupent quelque peu; la première, le groupe lui même, la deuxième où Manuel GOTTSCHING quasiment seul aux commandes se complait dans quelques errances , comme celle d'oublier le fantastique guitariste qu'il est et de faire du sous SCHULZE et la troisième où enfin, il se débarasse définitivement de l'étiquette ASH RA pour commettre quelques perles absolues.
Curieusement, malgré ses tâtonnements, ASH RA n'y laisserait jamais totalement son âme parce que force est de constater que des mauvais albums, il y en a peu !

Première période : Le groupe

Tout commence à Berlin-Ouest,en 1970, quand Klaus SCHULZE qui vient de quitter TANGERINE DREAM fonde, avec le guitariste Manuel GOTTSCHING, ASH RA TEMPEL, et sont très vite rejoint par un bassiste, Harmut ENKE.


Musicalement, l'idée était de combiner blues improvisé combiné avec de nouveaux sons obtenus avec des instruments traditionnels comme: la guitare, la basse ou la batterie.

Mais, à l'époque,, le groupe est très instable et les musiciens peinent à composer leurs propres morceaux.


Grâce à une solide réputation acquise dès les premiers concerts, se résumant bien souvent à de longues improvisations, Klaus SCHULZE parvient à convaincre le producteur Rolf-Ulrich KAISER, avec qui il a déjà travaillé auparavant, de les aider à enregistrer leur premier album, qui sort en 1971.

Produit par Conny PLANK, il rencontre un fort succès et reste un classique du genre. Cependant, quelques mois après la sortie de ce premier album, Klaus SCHULZE décide de partir tenter sa chance dans une carrière solo.

Ash Ra Tempel( 1971)

Hartmut ENKE (Basse),
Klaus SCHULZE (batterie, guitare, effets electroniques)
Manuel GOTTSCHING (guitares, voix ,effets electroniques),
Conny PLANK (ingénieur-son)

Klaus SCHULZE est rapidement remplacé par le batteur Wolfgang MUELLER et dès 1972, le groupe sort son second album, Schwingungen, en collaboration avec de nombreux autres musiciens.

John L, aux voix, plus vociférations qu'autre chose, bourré aux amphétamines, n'y survivra pas.


Le style de l'album s'avère plutôt différent du premier, lui préférant de longues compositions planantes, préfigurant ainsi le space rock et l'ambient.


Le groupe, que l'on avait sous-estimé après le départ de Klaus Schulze, impressionne public et critiques, gagnant rapidement en notoriété en Europe.

Schwingungen( 1972)

Manuel GOTTSCHING: Guitares, orgue et électroniques
Hartmut ENKE: Guitare, basse et électroniques
Wolfgang MUELLER: Batteries et Percussions
John L : Voix
Jew HARP: Percussions
Matthias WEHLER: Sax Alto
Uli POPP: Bongos

En 1972, le groupe, sous la houlette de Rolf Ulrich KAISER, choisit de s'associer avec Timothy LEARY, militant pour l'utilisation scientifique des psychédéliques et notamment du côté thérapeutique du LSD., pour écrire son troisième album.


En fait, cet album servira de prétexte à de longs trips cosmico planants, à usage exagéré de substances illicites.


Seven Up sort en 1973, et continue d'explorer l'univers du planant.
Rolf-Ulrich KAISER, leur producteur, crée un nouveau label : Die Kosmischen Kuriere, spécialisé dans les groupes de Krautrock. Pour faire connaître ce dernier, il constitue un supergroupe, Cosmic Jokers, auquel participent Manuel GOTTSCHING et Hartmut ENKE (histoire connue).

Seven Up( 1973)

Manuel GOTTSCHING : Guitares et électroniques
Hartmut ENKE : Basses et électroniques
Dietmar BURMEISTER: Batteries
Klaus D. MUELLER: Tambourines
Steve SCHROEDER : Orgues et électroniques
Timothy LEARY: Vocals
Michael DUWE : Voix et flûte
Brian BARRITT, Liz ELLIOT, Bettina HOHLS: Voix
Portia NKOMO : Voix doublé lors du mixage final
Tommy ENGEL : Batteries doublées lors du mixage final
Dieter DIERKS : Synthétiseur doublé lors du mixage final

Un quatrième album, Join Inn est rapidement enregistré, avec le retour de Klaus SCHULZE et l'arrivée de Rosi MULLER au chant. L'album est de nouveau un succès, surtout au Royaume-Uni.

Joinn Inn(1973)

Manuel GOTTSCHING: Guitare et traitement électronique
Hartmut ENKE: Basse
Klaus SCHULZE: Percussions, claviers et électroniques
Rosi MULLER: Voix

 

Mais à force de trop faire joujou avec les "substances"( c'est stupéfiant), on finit par se brûler. En 1974, au beau milieu d'un concert à Cologne, Hartmut ENKE s'écroule sur scène.


Hospitalisé de toute urgence et victime d'un mauvais trip au LSD qui va passablement affecter ses facultés mentales, il est obligé de mettre un terme définitif à sa carrière. Il ne s'en remettra jamais et décédera quelques temps plus tard.


Manuel GOTTSCHING en restera profondément affecté et ASH RA TEMPEL ne s'en relèvera jamais.

Dieter DIERKS le remplace au pied levé. et, pour remplacer Klaus SCHULZE aux percussions, Manuel GOTTSCHING fait appel à Harald GROSSKOPF.

Pour les chants, il invite Rosi MULLER au très joli minois, une amie de toujours qui deviendra son épouse.
Et c'est dans cette configuration qu'ils enregistrent "Staring Rosi", une gentille bluette sucrée qui colle aux dents.

Staring Rosi( 1974)


  //// Sur Starring Rosi, Göttshing donne l’illusion de n’être accompagné que de sa douce .Après ça, que dire de plus ?
Rien parce que tout est dit... ///


Harald GROSSKOPF (batterie),
Manuel GOTTSCHING (guitare electrique 6 cordes et 12 cordes, basse, piano electrique, mellotron, synthétiseur, congas, vibraphone, voix),
Rosi MULLER (voix, harpe),
Dieter DIERKS (basse, percussions sur Bring me up)

Et courant 1974, ASH RA TEMPEL est dissous. Mais l'histoire ne s'arrête pas là pour autant.

 

Seul Manuel GOTTSCHING décide de continuer et enregistre, en solo mais sous le nom d'ASH RA TEMPEL, l'album Inventions For Electric Guitar.

Cet album terriblement inventif et créatif, sera très mal perçu expliquant de ce fait son faible succès.
Sur la pochette, il est mentionné que seul une guitare a été utilisé mais ca, j'en doute fortement.

/// Le parallèle avec Terry Riley est évident à faire tant la musique est répétitive et cyclique.Mais ce qui devrait être d'un ennui mortel se transforme très vite en progression en spirale tout en mouvement,une véritable invitation au voyage et accessoirement à la danse.Excellent !
Je ne suis pas du tout convaincu "qu'Inventions for..." aurait été joué qu'avec des guitares... ///

Inventions for electric guitars( 1975)

Manuel GOTTSCHING (guitares, synthétiseurs)

En 1975, Philippe GARREL, réalisateur cinématographique tourne "Le Berceau De Cristal"
Manuel GOTTSCHING est préssenti pour en écrire la bande sonore.
Pour ce faire, il s'adjoint l'aide de Lutz ULBRICHT( guitares, synthétiseurs, orgue),le guitariste d'Agitation Free et, si le disque est enregistré en 1975, il ne sortira qu'en 1994..

Le Berceau de Cristal( sortie 1994 enregistré en 1975)

Manuel GOTTSCHING (guitare, synthétiseurs) ,

Lutz ULBRICHT(guitare, synthétiseurs)

Harald GROSSKOPF( percussions)

Alors que Manuel GOTTSCHING a déjà à son actif un grand nombre d'albums depuis 1976 avec ASHRA, il accepte, peut être par pure nostalgie, de reformer ASH RA TEMPEL en collaboration avec Klaus SCHULZE en 2000.


Un album, Friendship, suivi de Gin Rosé sort la même année et une tournée s'ensuit jusqu'en 2001, date à laquelle Klaus Schulze décide d'arrêter définitivement sa collaboration.

Friendship( 2000)

Gin Rosé( 2000)

Manuel GOTTSCHING (guitare),

Klaus SCHULZE( synthétiseurs)

Modeste, très calme, intraverti, incapable de faire sa propre promotion et de répondre au téléphone, Manuel GOTTSCHING reste et restera un compositeur, multi instrumentiste et l'un des plus grands guitaristes qui soit, l'un des plus doués de sa génération.
Il aura l'immense privilège de voir son effigie en cire, dans le plus grand musée d'Asie, dans la Tour de Tokyo, le présentant comme un musicien de classe mondiale.

Ce guitariste légendaire des années 70 en Allemagne aura profondément influencé la musique électronique d'aujourd'hui, et ses compositions sont beaucoup jouées par divers ensembles , par des pianistes classiques ainsi que des musiciens de jazz.

Fin de la première période...... La deuxième période sera abordée un peu plus tard !.
 

Écrit par Rebel Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.