Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

EPISODE 109 : MYTHOS 1980 - Aujourd'hui

 

11 - Logo.jpg


1980 - AUJOURD'HUI

Avec le changement permanent des musiciens, KASKE décide finalement de dissoudre MYTHOS en tant que tel et de continuer seul pour faire sa propre musique.

Sven DOHROW et Ronnie SCHREINZER fonde, de leurs côtés les TWINS un groupe de synthé pop, aux succès mineurs et sporadiques .

Le premier album d'après groupe s'appelle "Quasar" et il paraît en 1980 sur Sky réédité en 2012 sur Sireena.

KASKE y joue quasiment de tout.

QUASAR ( 1980 )

Stephen KASKE / Chant, flûte, synthétiseur, séquencer , violon, mellotron

Markus WORB / Percussions


http://www.gutsofdarkness.com/god/objet.php?objet=15072


Puis ,Stephan KASKE fondé le Mythos Studio Berlin en 1981 qui va connaître un grand succès.

L'album qui suit s'intitule "Grand Prix", hommage à la F1 et sort en 1981, très électronique et sort sur Sky.

GRAND PRIX ( 1981 )

Stephan KASKE / Synthétiseurs , séquenceurs

Les idées et les compositions seront beaucoup utilisées pour de nombreuses radios et les publicités télévisées.


http://www.gutsofdarkness.com/god/objet.php?objet=16242


Puis ce sera le silence.

Pendant cette pause ,Stephan KASKE va produire  plus de mille groupes et artistes dans son studio.

Dans le milieu des années 90, il va de nouveau se concentrer sur sa propre musique .

Il va même se lancer dans un  projet parallèle, MASS, où il produit de la musique commandée par les maisons de disques, comme des adaptations de MOZART, HAENDEL, BEETHOVEN, et d'autres pour synthétiseur et des "covers" de Jean-Michel JARRE, VANGELIS ou Ennio MORRICONE.

En outre ,il a un projet techno appelé MOMENTUM.

A noter en 2012, la sortie , sous le nom de MYTHOS de l'album "Surround Sound Evolution"


http://www.gutsofdarkness.com/god/artiste.php?groupe=3998


A SUIVRE....Un groupe fantôme ???

Écrit par Rebel Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.